Réalisme et Utopie dans la pensée politique de Spinoza

Middle East Studies Online Journal- ISSN 2109-9618- Issue n°6. Volume 3 ( Summer 2011)

Etudes  du Moyen-Orient. N°6. Volume 3. ( Eté 2011)

.2011دراسات الشرق الأوسط، مجلة فكرية محكمة. العدد السادس . المجلد الثالث صيف

Realism and Utopia in the political thought of Spinoza

 

 

Par : Faten  Karoui –Bouchoucha*

AbstractStarting from the observation of the paradoxical nature of Spinoza’s political thought, I raise the question: How can we understand this paradox so immanent toSpinoza‘s political thought, while taking into account the systematic nature that characterizes it and that requires consistency of all its components? I will discuss in this article this issue with in perspective, the presentation of an approach that attempts to take into consideration the specific view of  Spinoza’s polical thought in the light of these two opposite features, namely realism and utopia, while hoping to shed new light to this design.

 

Keywords: Spinozism and political realism, utopia, social contract, political society…

 

Résumé : Partant de l’observation du caractère paradoxal de la pensée politique chez Spinoza, je m’interroge : Comment peut-on comprendre ce paradoxe immanent à la pensée politique spinoziste, tout en tenant compte   de l’aspect systématique qui la caractérise et qui  exige la cohérence de tous ses éléments constitutifs?

 

J’aborderai dans cet article cette question en ayant comme perspective, la  présentation d’une approche qui tenterait de prendre en considération la spécificité de  la conception spinozienne de la politique à la lumière de  ces  deux caractères  opposés à savoir réalisme et utopie, tout en espérant  apporter un nouvel éclairage à cette conception.

 

 

Mots-clés: Spinozisme et politique, réalisme, utopie, contrat social, société politique…

Télécharger  le papier (PDF):

Réalisme et Utopie dans la pensée politique de Spinoza


* Professeur de philosophie et chercheuse de l’université tunisienne. Auteur de : Spinoza et la question de la puissance. Paris, l’Harmattan, 2010.

Hommage à Kurt Rothschild… Sur les traces d’une théorie économique pour demain !

Social Sciences and Humanities-MESOJ- ISSN 2109-9618- Issue n°5. Volume 2 ( 2011)
Sciences Sociales et Humaines. N°5. Volume 2.
2011.مجلة العلوم الاجتماعية والانسانية، فكرية محكمة. العدد الخامس . المجلد الثاني

Perspectives

Philippe Jourdon*
Résumé: On a souvent parlé de Karl Marx comme du « mélange de la philosophie allemande, de l’économie politique anglaise et de l’inspiration révolutionnaire française ». Mais une approche plus dynamique et moins statique des choses – et pour cette raison, inscrite dans une histoire des idées plus récentes – nous invite à nous demander ce que donnerait dans le domaine de la dialectique des idées en matière d’économie une confrontation entre « école historique allemande », « approche marginaliste autrichienne » et « recherche de la régulation à la française »… soumises à la théorie des systèmes et aux recherches de modélisation du développement durable. Si Kurt Rothschild qui vient de nous quitter (né le 21 octobre 1914 à Vienne où il s’est éteint le 15 novembre 2010) n’a pas grand point commun avec Marx, et ne nous semble pas non plus avoir beaucoup abordé les grands espaces de la systémique ou encore du développement durable, en revanche occupant tout l’entre deux dans une carrière exceptionnellement longue remontant presque à toutes ces soixante dix dernières années soit comme Enseignant soit comme Conseiller, il nous paraît être en une seule personne le Professeur d’Economie autrichien représentatif des préoccupations de son pays au sein de la féroce compétition mondiale dans la Globalisation, l’homme qui a poussé jusqu’au bout l’analyse et la modélisation des questions tenant au modèle social démocrate (politiquement comme économiquement), et enfin celui qui aussi du point de vue théorique nous rappelle par bien des aspects tout ce que l’école autrichienne d’économie a à apporter au monde.
Mots-clés: social-démocratie, macro-économie, école de Vienne, Economistes, théories économiques…

Cliquez ici pour télécharger ce papier (PDF)


* Philippe Jourdon. HEC, Docteur en Economie. Independant Researcher.

Vers une nouvelle théorie d’engagement : action communicationnelle et choix rationnel

Social Sciences and Humanities-MESOJ- ISSN 2109-9618- Issue n°5. Volume 2 ( 2011)

Sciences Sociales et Humaines. N°5. Volume 2. 2011.مجلة العلوم الاجتماعية والانسانية، فكرية محكمة. العدد الخامس . المجلد الثاني

Perspectives

 

Hassan El Mossadak*

Résumé: Reprendre la notion générale d’engagement Illocutoire dans une perspective linguistique et sociale du discours, nécessite un cheminement bien particulier dans les travaux de Searle, de Vanderveken (Foundations of IIlocutionary Logic d’une part, et celle de l’interactionnisme symbolique de Goffman d’autre part. (Faute de place, seul le premier volet sera discuté ici).

Mots-clés: philosophie du langage, typologie du discours, communication, rationalité discursive…

 

Cliquez ici pour télécharger ce papier (PDF)

 

* Docteur en philosophie de l’Université de la Sorbonne. Paris. Chercheur attaché: Centre des systèmes de la pensée moderne.

The effect of scaffolding on reading comprehension of various text modes on Iranian EFL learners with different proficiency levels

Social Sciences and Humanities- MESOJ- ISSN 2109-9618-  Issue N°4.Volume 2. (2011).

مجلة العلوم الإجتماعية والانسانية،  العدد الرابع. المجلد الثاني. السنة2011

Sciences sociales et humaines. (MESOJ). N°4. Volume 2. (2011)

Mohammad Attarzadeh

Islamic Azad University of Khorsgan, Isfahan, Iran

Abstract

The sociocultural theory of L.S. Vygotsky is shaped by the notion that all human learning is driven by the social interaction. The same is true for learning reading comprehension. This quantitative study drew upon experimental design to examine the effects of scaffolding language on learning reading comprehension of various text modes on Iranian EFL learners with different levels of language proficiency.180 EFL learners were randomly selected and divided into three groups of low, mid and high proficiency through the TOEFL language proficiency test. They were taught different text types such as narrations, argumentations, descriptions and explanations. The scaffolded groups were exposed to a constructivist-interactive model of learning while the non scaffolded groups were subjected to the traditional individual reading. At the end of the treatment provision period a post test was administered. A two way ANOVA was performed. The findings suggest a choice in favor of scaffolded narrative text types for mid level of learners.

Keywords: Reading, Social Constructivism, Scaffolded Learning

Download this paper (PDF):The Effect of Scaffolding on Reading Comprehension of Various Text Modes on Iranian EFL Learners

Social Sciences and Humanities- MESOJ- ISSN 2109-9618-  Issue N°4.Volume 2. (2011).

مجلة العلوم الإجتماعية والانسانية،  العدد الرابع. المجلد الثاني. السنة2011

Sciences sociales et humaines. (MESOJ). N°4. Volume 2. (2011)

CONTRATS ET CONVENTIONS: Introduction et Premier Chapitre Contrainte absolue et rentabilité

Social Sciences and Humanities- MESOJ- ISSN 2109-9618-  Issue N°4.Volume 2. (2011).

مجلة العلوم الإجتماعية والانسانية،  العدد الرابع. المجلد الثاني. السنة2011

Sciences sociales et humaines. (MESOJ). N°4. Volume 2. (2011)

Philippe Jourdon

Sciences sociales et humaines (MESOJ) publie dans ce numéro l’introduction et le premier chapitre d’un livre écrit par Dr. Philippe Jourdon, que nous publierons prochainement en entier.

Sommaire de l’introduction et du premier chapitre:

Introduction
a) Les conventions
b) Le contrat
c) Les règles
d) Les points sous-jacents
e) L’effort
f) Présentation et plan
A- La surveillance et la mesure de l’effort
1er nœud : faire quelque chose ou ne rien faire
1er Chapitre : contrainte absolue et rentabilité

1) Calculer l’effort par rapport à l’effort minimal : le modèle du tire au flanc
a) Le tire au flanc
b) Le calcul permet imparfaitement de coordonner les agents

2) Les incitations négatives par rapport au quantitatif / le chômage
a) Surveiller c’est punir
b) Punition, récompense, et calcul financier
c) L’obsession du contrôle dans le Taylorisme
d) Travail, travailleur, poste de travail, dans le Taylorisme
e) Effort contractuel minimal et contrôle de la mise en mouvement du travailleur
f) Effort, augmentation du débit, argent, assurance
g) Contrôle = calcul ; conventions = fuite en avant vis-à-vis de tout calcul, qui peut être une fuite dans l’ambigüité
h) La convention d’effort minimal

i) La convention de chômage

3) Les incitations négatives par rapport au qualitatif / la problématique de l’effort minimal

a) Le passage de la mesure directe au calcul d’une probabilité d’un risque

b) Le calcul d’un taux de pression qui fait passer des conventions de rentabilité à des conventions de risque

Téléchargez l’introduction et  le premier chapitre  (PDF): Contrats et Conventions: Introduction et chapitre 1 : Contrainte absolue et rentabilité

Introduction
a) Les conventions
b) Le contrat
c) Les règles
d) Les points sous-jacents
e) L’effort
f) Présentation et plan
A- La surveillance et la mesure de l’effort
1er nœud : faire quelque chose ou ne rien faire
1er Chapitre : contrainte absolue et rentabilité

1) Calculer l’effort par rapport à l’effort minimal : le modèle du tire au flanc
a) Le tire au flanc
b) Le calcul permet imparfaitement de coordonner les agents

2) Les incitations négatives par rapport au quantitatif / le chômage
a) Surveiller c’est punir
b) Punition, récompense, et calcul financier
c) L’obsession du contrôle dans le Taylorisme
d) Travail, travailleur, poste de travail, dans le Taylorisme
e) Effort contractuel minimal et contrôle de la mise en mouvement du travailleur
f) Effort, augmentation du débit, argent, assurance
g) Contrôle = calcul ; conventions = fuite en avant vis-à-vis de tout calcul, qui peut être une fuite dans l’ambigüité
h) La convention d’effort minimal

i) La convention de chômage

3) Les incitations négatives par rapport au qualitatif / la problématique de l’effort minimal

a) Le passage de la mesure directe au calcul d’une probabilité d’un risque

b) Le calcul d’un taux de pression qui fait passer des conventions de rentabilité à des conventions de risque

« Identité et singularité » ou «globalisation et universalisation» : vers un cosmopolitisme renouvelé

Social Sciences and Humanities- MESOJ- ISSN 2109-9618-  Issue N°4.Volume 2. (2011).

مجلة العلوم الإجتماعية والانسانية،  العدد الرابع. المجلد الثاني. السنة2011

Sciences sociales et humaines. (MESOJ). N°4. Volume 2. (2011)

EL Mossadak EL Hassan

Résumé :

Nous devons analyser comment vivre l’universalité (argumentée et négociée) en même temps qu’avec la particularité des uns et des autres. Comment transcender les clivages identitaires et les frontières géographiques, religieuses ou les barrières linguistiques ? Peut-on concilier l’universel et le particulier ? En effet, nous assistons à un monde devenu un village global, de plus en plus attaché et connecté par la mondialisation économique et les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Cependant, les revendications des diversités culturelles, le réveil des particularismes et le refus des normes universelles jugées occidentalistes, submergent l’humanité et atteignent un degré jamais inégalés. Devant ce dilemme, comment opérer une ré-conciliation qui en apparence, est jugée insurmontable, voire indépassable ? Comment remédier à cet affrontement entre l’universel d’un côté et le particularisme de l’autre côté ? Chacun de nous veut contribuer à la mondialisation et en même temps chacun ne cesse de revendiquer ses identités singulières. L’universel s’oppose t-il à l’identitaire ? Peut-on transcender leurs clivages ? De la même manière que les Lumières ont bouleversé l’universel, la mondialisation a changé notre façon d’envisager la question de l’universel. De plus, les contestations sont de plus en plus visibles et s’est traduite par l’explosion des particularités. L’humanité ne parle pas encore une langue commune, mais des langues conjuguées au pluriel. Aussi, aucune culture ne peut prétendre être une traduction complète à elle seule de l’universel.

Mots-clefs : singularité, universel, particularisme, cosmopolitisme, identité, mondialisation, religion, système-monde, principe (U). local/mondial, ressemblance/différence, société traditionnelle/ société mondiale, rationalité communicationnelle. O.N.U.

Téléchargez cet article (PDF): « Identité et singularité » ou «globalisation et universalisation» : vers un cosmopolitisme renouvelé

Pratiques discursives, science, politique et vérité Application sur la région MOAN/Discursive practices, science, politics and truth Application on MENA region

Social Sciences and Humanities- MESOJ- ISSN 2109-9618-  Issue N°4.Volume 2. (2011).

مجلة العلوم الإجتماعية والانسانية،  العدد الرابع. المجلد الثاني. السنة2011

Sciences sociales et humaines. (MESOJ). N°4. Volume 2. (2011)

Hichem Karoui et Faten Karoui-Bouchoucha

Résumé:

L’analyse du discours a fait l’objet d’innombrables recherches. Le progrès réalisé par ces dernières nous permet de comprendre que le discours ne doit plus être considéré comme ce qui révèle la réalité mais plutôt comme ce qui la constitue (construit) qu’il s’agisse du discours politique ou du discours scientifique. Ainsi, le discours quel qu’il soit se présente à nous comme étant la « voie royale » pour comprendre les intentions et les visées de ceux qui le produisent. Dans cette perspective, il nous semble que l’analyse que nous propose Foucault du discours est en mesure de nous aider à apporter un nouvel éclairage à cette question et nous ouvre ainsi une nouvelle voie de recherche.

En appliquant les principes de l’analyse discursive (Foucault : 1969), de la sociologie du savoir (Berger, Luckmann, Mannheim, Beck, etc…), de la sociologie politique (Braud), sur le champ du discours (politique, scientifique ou autre), nous avons cherché à localiser non pas son contenu doctrinal ou prédéterminé mais son mode de fonctionnement. Cela nous permettra de le désenclaver de son style rhétorique stéréotypé, afin de mettre en relief les différentes pratiques discursives mises en jeu dans sa constitution. Dès lors, la question se pose de savoir comment peut-on l’aborder afin de dégager ses différents modes de fonctionnement ? Et serait-il réellement possible à partir de la détermination de ceux-ci de comprendre la nature de la réalité qu’il produit et par conséquent de saisir la nature de son pouvoir ?

Nous avons par la suite suggéré d’appliquer les résultats de cette recherche sur le champ discursif de la région MOAN, afin de voir quels sont les clivages possibles qui retiennent le discours scientifique et/ou politique prisonnier d’une rigidité fermée au progrès. L’observation comparative nous montre que la pierre sur laquelle achoppe le champ discursif en Occident et au MOAN se résume en un mot : la vérité.

Mots-clés : sociologie du savoir, analyse discursive, macro-sociologie, analyse comparative Occident-MOAN…

Téléchargez cet article (PDF): Pratiques discursives, science, politique et vérité Application sur la région MOAN


Discursive practices, science, politics and truth

Application on MENA region

Abstract

Discourse analysis has been the subject of countless research. The progress made by them allows us to say that the discourse should not be considered as a reality revealer but rather as a reality constructor whether it is a political or a scientific discourse. Thus, the discourse of any kind comes to us as the “royal path  ” to understanding the intentions and purposes of those who produce it. In this perspective, it seems that the discursive analysis suggested by Foucault is able to help us shed new light on this issue thus opening a new avenue of research.

By applying the principles of the discourse analysis (Foucault), of the sociology of knowledge (Berger, Luckmann, Mannheim, Beck, etc …), of political sociology (Braud), on the field of the discourse (political, scientific or otherwise), we sought to localize not its doctrinal or predetermined content but its mode of operation.This will allow us to open up its rhetorical stereotyped style , in order to highlight the different discursive practices that are involved in its formation. Therefore, the question arises on how can it be addressed in order to identify its various operating modes ? And would it really be possible upon determining them to understand the nature of reality it produces and therefore understand the nature of its power ?

We subsequently suggested to apply the results of this research on the discursive field in the MENA region, to see what are the cleavages that hold the potential scientific and / or political discourse prisoner of a rigidity closed to progress. The comparative observation shows that the block on which the discursive field in the West and the MENA region stumble can be summarized in one word   : The truth.

Keywords: Sociology of knowledge, discourse analysis, macro-sociology, comparative analysis MENA/West …

(The English version of this paper will be available soon).

Paul Boccara’s analysis of global capitalism. The return of the Bourbons, and the breakdown of the Brussels / Paris neo-liberal consensus

Arno Tausch

Abstract: Globalization and monopolies lead towards stagnation. Paul Boccara emphasized this since the early 1970s. Some other great political economists of the instability of the international order, like Rosa Luxemburg and Otto Bauer, foresaw the dark clouds of major inner-capitalist wars on the horizon, and in the light of our analysis, we are not too far away from such dark times, if the logic of ‘madness’ called contemporary globalization is not corrected. Boccara, over the last decades, provided a coherent framework of analysis, which reached similar policy prescriptions, independently from the Steindl/Kalecki approach in political economy. A Boccaran worldview would hold that the contradictions of global capitalism increase over time, if markets are left for themselves. Boccara is right in stressing that this system is, as he puts it, ‘mad’ because its logic of profitability is reaching its climax. Capitalism as a system, which puts making money before and against people lives, needs to be questioned. It is really futile to speak of ‘morality’ and ‘transparency’ without attacking the logic of the system.
Keywords: Paul Boccara, global capitalism, economic cycles, economic crisis, instability, Political Economy, economic policy, European Union
JEL code: B24, B25, B31, E11, E12, E32, E37, H56, P16
PDF Download the full article in PDF format
Citation: Tausch, Arno (2010): “Paul Boccara’s analysis of global capitalism. the return of the Bourbons, and the breakdown of the Brussels / Paris neo-liberal consensus”. Entelequia. Revista Interdisciplinar, 12, Fall 2010. Pages 105-147.
Available from Internet: <http://www.eumed.net/entelequia/en.art.php?a=12a06>

“CONSERVATIVE REVOLUTION” AGAINST AMERICA: THE BUSH LEGACY

Social Sciences and Humanities- MESOJ- ISSN 2109-9618- (2010) Volume 1 No 3.

Sciences sociales et humaines. (MESOJ). Vol.1. N°3.     2010

Debate about a doctrine and its tributaries

Hichem Karoui

Abstract

From the earliest days, the Bush doctrine has opened a national debate to which took part politicians, intellectuals, journalists and even the military. Some dubbed this doctrine « the Bush revolution, » as they argue that it has been conduced in foreign policy during the first 30 months of the Bush mandate. They view it consisting essentially in forsaking several constraints that had bound the United States to its allies and redefining the key principles that had governed the U.S. involvement in the world affairs for more than half a century. Otherwise, it was a revolution against the very principles that had guided US diplomacy.

In the present paper, we will answer the two following questions:

1)      In what consists precisely this « revolution » if any, and how was it perceived by political analysts and researchers in the USA?

2)      Does it have any chance to outlive the Bush presidency and come back to influence foreign policy again in any form? Or is it doomed because of its failure to understand our time and stand realistically to the challenges?

Keywords: presidential doctrines, just war, preemption, preventive war, global leadership, hegemony, post-Cold War order, international relations, Middle East…

Plan

I: Introduction. II: The world is beyond the control of a single state, though. III: Is it explainable only by September 11? IV: Is it a model for other states? V: The dilemma: taking action for self-protection by increasing the risks. VI: Bush Doctrine and Just War Tradition – Global Hegemony … codename: Global Leadership. VII:Connection with the Israeli Likud Party. VIII: Conclusion.  Notes and References.

Continue reading “CONSERVATIVE REVOLUTION” AGAINST AMERICA: THE BUSH LEGACY

Is Conservatism Dead?

Social Sciences and Humanities- MESOJ- ISSN 2109-9618- ( 2010) Volume 1 No 3

Book Review

By: Hichem Karoui

 

Book: The Death of Conservatism

Author: Sam Tanenhaus

Publisher: Random House, 2009, 123 pages.

ISBN: 978-1-4000-6884-5

 

The main thesis of this essay is that US conservatism, for about a quarter of a century, has been split between two factions: consensus-driven "realists" whose participation in polity is based on the belief that people need government to change their conditions, and "revanchists" who reject or distrust government and society.

Download this paper (PDF): The Death of Conservatism

La Réforme de l’Université est-elle l’adversaire du modèle social français, ou le moyen de donner à l’économie de la connaissance plus de puissance dans l’Union Européenne ?

    Sciences sociales et humaines- MESOJ- ISSN 2109-9618- (2010) Volume 1 No 3

Philippe Jourdon1

Résumé : Le mouvement de Réforme des Universités dans le monde trouve une résonance particulière en France, où d’aucuns lui reprochent une remise en cause du modèle social français. Ce dernier se fonde sur une séparation stricte entre monde marchand et système d’accès aux droits fondamentaux, ceux-ci symbolisés par la devise «liberté, égalité, fraternité». Le rôle de l’Université en France serait d’abord offrir l’égalité d’accès aux savoirs, d’où découlerait la mission de former les professeurs de l’enseignement secondaire. La participation au marché mondial de la connaissance n’arriverait alors qu’après. Dans un contexte où l’Université est souvent une caisse de résonance des espérances sociales, la Réforme de l’Université en France irait forcément jusqu’à son terme en faisant participer toutes les parties prenantes dans la négociation. L’autonomisation des Universités permettrait à celles-ci de se gérer selon un processus rationnel tourné vers le présent et le futur, et non dans une logique d’urgence permanente qui induit des querelles sans rapport avec la science, ni les humanités véritables. Ainsi peut-on l’espérer: la France sera au rendez-vous de l’Europe de la connaissance!

Resumen : El movimiento de reforma de las Universidades en el mundo encuentra una resonancia particular en Francia, donde algunos lereprochan un cuestionamiento del modelo social francés. Este último se funda en una separación estricta entre mundoempresarial y sistema de acceso a los Derechos fundamentales, simbolizados éstos por la divisa “libertad, igualdad,fraternidad”. El papel de la Universidad en Francia sería antes que nada ofrecer la igualdad de acceso al saber, quedesemboca en la misión de formar a los profesores de enseñanza secundaria. La participación en el mercado mundial delconocimiento no llegaría más que después. En un contexto donde la Universidad es a menudo una caja de resonancia de lasesperanzas sociales, la reforma de la Universidad en Francia iría forzosamente a su término haciendo participar a todos losque toman parte de la negociación. La devolución de la autonomía a las Universidades permitiría gestionarse según unproceso racional vuelto hacia el presente y el futuro y no en una lógica de urgencia permanente, que induce querellas que nadatienen que ver con la Ciencia o las verdaderas Humanidades. En la cita europea con el conocimiento, esperemos que Franciaestará presente.

Palabras clave:Reforma Universitaria, Economía del conocimiento, Unión Europea, Francia, modelo social.

Mots-clés : réforme universitaire, Economie de la connaissance, Union Européenne, France, modèle social…

Continue reading La Réforme de l’Université est-elle l’adversaire du modèle social français, ou le moyen de donner à l’économie de la connaissance plus de puissance dans l’Union Européenne ?

PRAGMATIQUE ET PHILOSOPHIE SOCIALE DE L’INTERPRETATION

Sciences sociales et humaines- MESOJ- ISSN 2109-9618- (2010) Volume 1 No 3

Jeu (x) et enjeu (x) de l’interaction discursive

 

EL Mossadak EL Hassan

U.F.R de Philosophie. Centre d'histoire des systèmes de la pensée moderne (CHSPM). 17, rue de la Sorbonne, 75231- Paris Cedex O5.    elmossadak@yahoo.fr

 

Résumé:

Il s'agit ici d’essayer de comprendre des inter-actions verbales, à travers quatre points de vue : François, Goffman, Gumperz ont choisi deprendre «au sérieux»-sans prendre «au pied de la lettre» – ce que disent et surtout ce que font les participants des interactions. Quant à Habermas, il a choisi de prendre au «pied de la lettre» le «sérieux» verbal. Position défendue de manière à refonder la rationalité pratique en insistant sur les aspects idéalisant et universalistes de nos activités communicationnelles…

Continue reading PRAGMATIQUE ET PHILOSOPHIE SOCIALE DE L’INTERPRETATION

HISTOIRE MONETAIRE DE L’EUROPE DE 1800 A 2007

 Sciences sociales et humaines – MESOJ- ISSN 2109-9618- (2010) Volume 1 No 3

Livres

De l’esprit des Lumières après le XVIIIe siècle à la généralisation de l’économie monétarisée à partir du XXIe siècle

   Auteur:    Philippe JOURDON
       ISBN : 978-2-296-08367-7 • 28.50 € • 298 pages

Editeur: L’Harmattan. Paris. 2009.

Téléchargez cet article (PDF):HISTOIRE MONETAIRE DE L’EUROPE DE 1800 A 2007

Cette Histoire monétaire est inspirée par la Cliométrie, discipline de synthèse utilisant les données de la statistique, les méthodes de l’histoire, les modèles scientifiques de l’économie. Ce livre reprend l’interprétation de DUPRIEZ (1966) de cycles longs monétaires, et lui donne un contenu pour le vingt-et-unième siècle. L’auteur reprend les cycles longs monétaires l’un après l’autre : en 1800-1870, 1870-1940, depuis 1940. Toutes les perspectives du développement social assuré par la création endogène d’une masse monétaire additive, se trouvent replacées à l’intérieur des préoccupations du système mondial, avec sa succession de périodes de guerres et de dépressions, et celles de paix et d’expansion. Quelles visions du monde successives ont marqué ces périodes longues et commandé des politiques monétaires ? L’Histoire monétaire de l’Europe de 1800 à aujourd’hui montre les préoccupations de la Banque Centrale pour assurer et diversifier le revenu de l’homo monetarius depuis 1800. L’homo monetarius : 1) prend des décisions lui permettant de se diversifier et de prendre des risques financiers ; 2) accroît son sentiment que sa conception politique de la société (quelle qu’elle soit) y renforce la qualité de son assurance ; 3) réalise des transferts d’informations avec son environnement, de caractère monétaire c’est-à-dire permettant de mieux assurer la société. A la fin de l’ouvrage, Philippe JOURDON nous laisse entendre que le destin de l’euro serait de porter un projet social pour l’Union européenne, en assurant l’équilibre entre propriété privée, propriété sociale et propriété de soi, là où les principales monnaies internationales de réserve ayant précédé, la Livre Sterling à l’époque de l’étalon or, puis le dollar depuis 1945, n’ont globalement réussi à assurer qu’une seule dimension, puis deux. C’est pourquoi ce livre se parcourt d’une traite, pour comprendre l’élargissement passé irrésistible, et commencer à percevoir la nature d’une telle innovation face aux complexités que la crise monétaire et financière actuelle révèle.

       L’AUTEUR :

Philippe JOURDON, diplômé d’HEC, ancien élève de l’Ecole normale supérieure de Cachan, professeur d’économie depuis 1997, a défendu une thèse de 2300 pages en 2007 sur la monnaie unique européenne : passé, présent, futur. Il travaille aux formalisations et modélisations de ses hypothèses en macroéconomie, stratégie internationale. Et vis-à-vis des décideurs, il mène des études permettant d’affronter et retourner l’échelle des risques pour les cinquante prochaines années, dans le cadre d’analyse de la politique européenne.                                              

   TABLE DES MATIERES

PREMIERE PARTIE : 1800-1873 – UNE ECONOMIE NON MONETARISEE

A) Aux sources de la monétarisation
B) Les formes de la monétarisation
C) Principales conquêtes juridiques institutionnelles de la monnaie. L’évolution de la monnaie secondaire « réserve de valeur »
D) La fluctuation des cours de la monnaie, du taux d’intérêt et l’évolution de la masse monétaire
E) Les relations monétaires entre pays d’Europe, en particulier Angleterre, Allemagne, France
F) Les relations monétaires entre Europe et Etats-Unis d’Amérique
G) Liens entre évolutions cycliques –crise, croissance- de l’économie réelle et évolutions cycliques des données monétaires –masse totale, réserves monétaires, taux d’intérêt
H) Situation monétaire de la fin de la période par rapport à la situation monétaire du début de la période
I) Memorandum : la situation de l’homo monetarius de 1800 à 1873

DEUXIEME PARTIE : 1873-1945. UNE ECONOMIE EN COURS DE MONETARISATION. LES
RESISTANCES A LA MONETARISATION

A) Le triomphe de l’Etalon-or et le règne de l’Etalon-sterling jusqu-aux années 1920
B) Monnaie et guerre en 1870, et les implications stratégiques de ces événements jusqu’en 1914
C) Guerre civile, guerre, et processus de monétarisation. Contexte communiste
D) Les soubresauts institutionnels monétaires aux Etats-Unis
E) L’irrésistible ascension monétaire américaine
F) La France et la problématique de la stabilité et/ou de la force monétaire dans l’entre-deux-guerres
G) Guerres monétaires et guerre tout court
H) L’évolution des relations monétaires et guerrières interactives des pays européens tout le long de la période : de 1870 à 1920
I) L’évolution des relations monétaires et guerrières interactives des pays européens tout le long de la période : le retour à l’option guerrière à partir de 1920, du fait du rejet du système
J) Situation monétaire de la fin de la période par rapport à la situation monétaire du début de la période
K) Memorandum : la situation de l’homo monetarius de 1800 à 1873

TROISIEME PARTIE. 1945-2007. UNE ECONOMIE EN COURS DE MONETARISATION.
MONETARISATION MOYENNEMENT AVANCEE EN 1945, BIEN AVANCEE EN 2007 :

A) 1945-années 1960. La mise en place d’un nouveau système, avant les déficits américains
B) Années 1960. La mise en place d’un nouveau système et les débuts rapides de son tremblement dû aux déficits américains
C) 1970-1992. La construction du système monétaire européen. Du plan Werner au Traité de Maastricht
D) 1992-2005. La construction du système monétaire européen, comme possible solution à la crise du système
monétaire international ? Du Traité de Maastricht jusqu’à six ans après le lancement de l’euro

World Bank Pension Reforms and Development Patterns in the World System and in the Wider Europe

A 109 Country Investigation Based on 33 Indicators of Economic Growth, and Human, Social and Ecological Well-Being, and a European Regional Case Study

Arno Tausch
Innsbruck University – Faculty of Political Science and Sociology – Department of Political Science; Guest Professor of Economics

Abstract:
On the first anniversary of the death of Nobel Laureate Professor Franco Modigliani, the Luxembourg Institute for European and International Studies (LIEIS) organised a conference on ‘Reforming European Pension Systems’ on 24 and 25 September 2004 in Schengen.

Initially, the intention was to hold this conference in the presence of Professor Modigliani who had written a comprehensive paper for the LIEIS. However, due to ill health, such a meeting had to be postponed repeatedly. A third date was set two days before Professor Modigliani’s death. One year on, the LIEIS convened colleagues and friends to honour his memory and life-long work and to discuss his ideas in relation to pension reforms in Europe.

In the course of 5 sessions, approximately 30 participants from about 10 countries debated the following questions:

(1) the open legacy of Franco Modigliani and European pension reforms

(2) the Modigliani-Muralidhar approach to pension reform

(3) various funding modes and issues of transition

(4) lessons and outlook on pension reforms in Europe

(5) alternatives for pension reform in Luxembour

Our research paper, which will appear in abridged form in the forthcoming Conference volume, published by Rozenberg publishers, Amsterdam, compares the cross national effects of pension reform on 33 indicators of social, economic, political and ecological well-being of nations with the effects on these 33 variables by dependency, the adherence to the advice by international financial institutions, world political or world cultural identities; the aging process; feminism, militarism; the public education effort and the development level.

Traditionally, world system approaches explain human and economic misery by the dependent insertion of the periphery and the semi-periphery into the global economy.

It is true that the ascending countries of East Asia, whose investment is often much higher than their savings rate, are at the winning side in the global social equation. It is also true that unequal exchange (ERDI) is still an important phenomenon, significantly explaining many processes of development. However, the privatization of public education, especially at the Third level, the developmental negative consequences of female distribution coalitions as well as the imperative of pension reform have been up to now neglected in cross-national development research. Interestingly enough, economic freedom as such is also not as relevant as pension reform in explaining economic or social success in the world system. We can say that foreign savings and pension reforms are among the most highly influential positive determinants of development today, while culturalist theories and dependency theories fail to achieve the levels of significance we had originally expected when compared to the new cross-national variable pension reform. These findings have important repercussions for the European debate on pension reform and the Lisbon strategy to catch up with the US by 2010 to make Europe the most competitive region in the world economy.

European Union membership years by themselves are lamentably enough a rather negative determinant of the processes of development due to the cumbersome mechanisms and distribution coalitions that European institutions present, and the reliance of many countries in the European Union on publicly financed systems of education also has to be reconsidered. Political feminism is another master variable of the European political discourse and it is the main loser in the 1990s and the early years of the 21st Century, indicating again that political distribution coalitions are likely to lose today and tomorrow. The results reported clearly indicate that world systems studies would be well advised to take the processes of pension reform very seriously.

To neglect pension funds in investigations about the capitalist world economy would be misleading at any rate. Private pension funds already amount to 44% of current world GDP, with countries like the United States; Japan; United Kingdom; Netherlands; Canada; Switzerland; Australia; Sweden; Ireland; Finland; and Denmark taking the lead in fund development either via the introduction of a World Bank three pillar models or simply via a strong element of private pensions (the third pillar) besides the first, traditional PAYGO pillar (like presently in the United States of America). Slow pension fund development in most countries of the Euro-zone determines that the overall share of private pension funds from the Euro-zone is just over 2% of world GDP. If Europe wants to fulfill its Lisbon agenda of catching up with the United States, it must overhaul its pension systems and introduce some form or other of private pension funds, which are a major force in financing technological advance in the capitalist world economy today.

Our investigations also clearly show that World Bank pension reforms are associated in a positive way with the rates of change of a country’s performance to the better.

Keywords: Cross-Section Models, International Economic Order, Economic Integration, National Government Expenditures and Related Policies, Welfare and Poverty, Labor and Demographic Economics , Economic Development, Economy wide Country Studies, Retirement

JEL Classifications: C21, F02, H50, I30, J00, J14

Download the study from SSRN

Pension Policies in the OECD Countries: Background and Trends

Robert Holzmann

World Bank – Human Development Network; Institute for the Study of Labor (IZA)

Abstract:
Concerns about restructuring old-age income provisions and reforming public pension schemes are an OECD-wide phenomenon. This paper highlights first the background of the reform debate. Despite the divergences in the structure of public pension schemes, the main pressures for reform are strikingly similar across the OECD area and thus can be discussed under three broad headings: budgetary, economic, and social. The reform trends are presented in the second part of the paper and highlight the central features of the current reform process: reform, not revolution; extension of basic provisions; strengthening social adequacy and individual equity; and redistributing the sources of old-age income.

JEL Classifications: 1221, 9150, 9180

Download the paper from SSRN: IMF Working Paper No. 88/85